3 façons de ressentir de la gratitude.

3 façons de ressentir de la gratitude

Bonjour  

J'espère que vous allez bien. De ma fenêtre,  le temps est magnifique et le ciel d’un bleu profond.

Je me suis levée ce matin avec un sentiment de profonde gratitude. Le temps y est certes pour quelque chose, mais pas seulement.

Vous le savez, parce que vous le lisez souvent, que la gratitude est essentielle pour amener dans notre vie les choses et les situations que nous souhaitons, y compris dans le domaine financier. C’est un sentiment très puissant qui nous ouvre les portes de la réussite.

Mais voilà, ce n’est pas toujours facile de se sentir reconnaissant quand nous ressentons plutôt la pression,  l’ambiance de peur ou d’inquiétude qui nous environnent, quand nous sommes nous-même dans une situation difficile, inquiet pour un de nos proches, ou soucieux de pouvoir payer nos factures en fin de mois. Quand nous essayons de l’être, notre « Gremlin » perso nous rappelle à l’ordre « Quoi ? avec tous les problèmes que tu as, tu voudrais en plus être reconnaissant (e)? » Et nous ressentons alors de la colère et de la frustration.

Eh bien, il faut savoir, que la gratitude, cela se travaille et se « muscle » au quotidien. Comme tous nos muscles spirituels. Cela demande patience et détermination. Certes, profitons  de tous les moments privilégiés, de nos contacts avec la nature pour ressentir profondément notre reconnaissance envers l’univers, mais ce n’est pas suffisant..

Il est utile de pratiquer au quotidien des exercices simples qui nous habituent à augmenter peu à peu le temps que nous passons dans cet état d’esprit, car c’est le plus bénéfique pour nos réalisations. Et penser à ressentir de la gratitude ne veut malheureusement pas dire atteindre cet état. Pour cela, il est nécessaire de passer de la tête au cœur.

Alors, aujourd’hui, je vous propose 3 façons de basculer vers la gratitude.Pratiquez souvent ces exercices et vous en verrez rapidement les effets sur votre humeur et sur votre vie.

  • Une question qui change tout

Si vous avez vraiment du mal à changer de regard sur votre réalité, posez-vous la question suivante : « Certes, je ne vois pas pourquoi aujourd’hui je me sentirais reconnaissant, mais si je devais l’être, ce serait à propos de quoi ? » et notez ce qui vous vient à l'esprit. Vous pouvez aussi , regarder  physiquement les choses autour de vous. Que se passe-t-il ?

Vous changez de perspective. Votre esprit se met alors en mode recherche et débusque des choses si évidentes que vous n’y auriez pas pensé, comme le fait que vous avez une vue excellente ou que votre thé est particulièrement savoureux, ou que vous avez une magnifique plante verte dans votre salon, ou un chien adorable àvos pieds. Vous êtes passé du mode « fermeture à double tours » au mode accueil et ouverture. Et si vous êtes attentif, vous pourrez le ressentir comme un soulagement, au niveau du plexus solaire.

Mais encore une fois, il ne suffit pas de penser aux choses pour lesquelles vous pourriez être reconnaissants, mais il est indispensable bien de ressentir la reconnaissance.

  • Rembobinez le film 

Vous pouvez aussi prendre quelques minutes pour repenser à tout ce que vous avez vécu. Au lieu de vous lamenter sur les événements douloureux, choisissez trois d’entre eux et examinez les bénéfices qu’ils vous ont apportés : par exemple, si vous avez perdu votre emploi et que c’était dramatique sur le moment, regardez où vous en êtes aujourd’hui et comme ce nouvel emploi, même si vous avez dû attendre avant de l’obtenir, vous donne bien plus de satisfactions. Portez résolument votre attention sur les bénéfices plutôt que les frustrations . 

Vous verrez, cela change votre état intérieur et vous donne plus de motivation et de courage pour aller de l’avant. Soyez heureux parce que tous vos événements négatifs sont derrière vous. Parce que vous avez lâché en route, volontairement ou non, des situations ou des personnes qui vous pourrissaient la vie .

Ma grand-mère avait l’habitude de commenter chaque événement douloureux par un « Eh bien ça c’est fait ! ». Je ne comprenais pas trop à l’époque pourquoi elle disait cela. C’était devenu un sujet de moquerie affectueuse de notre part. Mais, en y repensant, ce n’était pas une si mauvaise réaction et son subconscient devait « classer l’affaire » pour passer à autre chose.

  • Regardez autour de vous

Il existe sans doute dans votre entourage, familial, amical ou même professionnel,  des personnes qui ne se laissent jamais abattre, quelles que soient les difficultés. Elles ont le plus souvent, un regard constructif sur la vie. Soyez attentif à ce dont elles se réjouissent, souvent, vous verrez que vous avez cela aussi dans votre vie mais que vous le teniez pour acquis sans y trouver matière à vous réjouir. Recherchez la compagnie de ces personnes, discutez avec elles.

Vous pouvez aussi voir des personnes qui sont dans une situation difficile et vous demander , de votre point de vue, de quoi ils pourraient bien se réjouir. Cela vous entraîne à débusquer le positif, et c’est parfois plus facile pour nous quand il s’agit de quelqu’un d’autre et que nous ne sommes pas bloqués par les sentiments de frustration qu’ils ressentent.

 Mais n’oubliez pas, si vous allez en salle de sport une fois de temps en temps, quand vous êtes vraiment motivé, il y a fort à parier que cela ne vous soit pas très profitable. Dans le domaine du développement personnel, c’est pareil, c’est l’effort qui crée le bénéfice, pas d’effort pas de bénéfice. « No pain, no gain » disent les anglophones. Il ne s’agit pas d’un effort démesuré, mais de petits pas, réguliers et patients. Et ces petits pas vous procurent bien-être et fierté. C’est aussi une manière d’augmenter votre confiance en vous.

Alors ,si vous essayiez ces exercices et me disiez  comment cela fonctionne (ou pas) pour vous ?

Partager c'est la vie ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *