Faites-vous de l’auto-sabotage sans le savoir ?

auto-sabotage

 

Bonjour,

Etes-vous victime d'auto-sabotage ?

Beaucoup d’entre nous ont ou ont eu (ou auront peut-être) des période de doute et de manque de confiance.

Or, pour atteindre nos objectifs, pour surmonter les difficultés inévitables, nous avons besoin d’une solide confiance en nos capacités à atteindre ces objectifs. Nous lisons des livres sur le sujet, nous suivons même parfois des formations, et pourtant, nous n’arrivons pas toujours à rester confiants.

Sachez d’abord que quel que soit notre parcours, nous sommes tous sujets à des moments de doute. Et c’est naturel. Il y a souvent plus de raisons apparentes de perdre confiance que le contraire.

Mais nous pouvons faire en sorte que ces épisodes soient de moins ne moins fréquents et durent de moins en moins longtemps.

Alors, il faut muscler sa confiance au quotidien en prévision des mauvais jours .Parce que la confiance en soi, dans tous les domaines (relations , réussite professionnelle, capacité à apprendre et à évoluer), ça facilite drôlement la vie !

Parfois, nous n’avons même pas besoin de circonstances extérieures. Nous sabotons nous-même cette confiance par nos façons de penser et sans forcément en avoir conscience.

Comme le dit Henry Ford :«Pensez que vous pouvez ou pensez que vous ne pouvez pas, dans les deux cas vous avez raison. » Parce que ce sont vos modes de penser qui conditionnent vos résultats.

Voici quelques-unes de ces façons ou habitudes de penser auxquelles je vous invite à prêter attention. Evitez-les ou chassez-les au plus vite dès que vous vous en rendez compte.

Vous vous attendez toujours au pire.

Vous êtes du genre à emporter un parapluie même par grand soleil. Bon j’exagère un peu, mais n’y a-t-il pas un fond de vérité ? J’ai connu une dame qui me disait « je ne pourrai sans doute pas … parce que c’est en novembre et en novembre, je suisenrhumée »

Si vous vous attendez au pire, c’est ce qui se produira ! Attendez-vous plutôt au meilleur, anticipez le meilleur. Imaginez-vous dans la situation la plus favorable. Imaginez que vous avez réussi votre examen, ou que vous avez obtenu la promotion que vous souhaitez vous met dans un état de réception et de motivation propice au succès. Ce n’est pas non plus parce que vous avez échoué une fois (ou plusieurs) que vous échouerez toujours. Ce n’est pas ainsi que les choses se passent. Cela se passe seulement dans votre tête ! Alors , on va de l’avant !

Etes-vous porté à appeler à l’aide dès que quelque chose ne va pas ?

Vous précipitez-vous sur votre portable pour appeler votre meilleure amie ou un proche pour lui raconter en détail ce qui vous arrive en espérant qu’elle ou il aura la solution ? Si votre machine à laver tombe en panne ou que votre boss vous fait une remarque, vous avez le sentiment que le monde devient hostile et vous vous sentez perdu (e). Cela indique que vous ne vous sentez pas capable de résoudre seul (e) le moindre problème et cela renforce votre manque de confiance en vous. Prenez l’habitude d’attendre un peu avant d’appeler pour voir si vous ne trouvez pas une solution par vous-même, ce qui boostera votre confiance. De plus bien souvent, votre interlocuteur ne fera que se plaindre avec vous ce qui n’arrangera pas les choses et vous laissera un peu plus désemparé(e).

Vous attendez pour être heureux.

Vous attendez que tel ou tel de vos objectifs soient atteints pour vous donner la permission d’être heureux. Vous vous dites : « Je serai heureux quand je gagnerai plus, quand j’aurai perdu du poids, quand j’aurai trouvé l’âme sœur… » et vous ne profitez pas pleinement de ce que vous avez déjà maintenant. Ne serait-ce que de penser que vous avez un toit sur la tête et de quoi manger, que vous êtes dans un pays en paix, alors que ce n’est pas le cas de millions de personnes, permet de relativiser les choses.Oui, il est nécessaire d’avoir des objectifs ambitieux. C’est nécessaire pour évoluer, pour grandir, pour avoir de l’élan et suivre vos passions. Mais il n’est pas nécessaire de les avoir atteints pour profiter de la vie au quotidien, dans les petites choses. Soyez présent et heureux dans votre vie maintenant et vous atteindrez beaucoup plus vite vos objectifs. Etre heureux est un choix, celui de choisir votre façon de considérer les choses. Je ne vous demande pas de croire que tout le monde est beau et gentil, ni de sauter de joie parce que vous avez un pneu crevé, mais vous pouvez envisager les choses plus calmement te plus sereinement en faisant confiance globalement à l’univers et en étant juste neutre. Sans jugement. Avec de la pratique, on y arrive . Si, si ! Vous ne pensez pas vraiment par vous-même

Vous vous laissez influencer par votre entourage,

vous pensez qu’à priori, ils sont plus capables que vous, qu’ils savent mieux que vous. Vous avez du mal à vous décider sans avoir consulté Pierre, Jaqcues et Paul et puis aussi, Thomas et peut-être encore Marie, on ne sait jamais. 😉 Alors jetez-vous à l’eau, prenez tranquillement la décision qui, selon vous, est la meilleure et si vous vous trompez, cela n’est pas grave, c’est comme cela qu’on apprend. Sinon, vous resterez toujours dépendant de l’avis d’autrui.

C’est tout pour aujourd’hui, mais j’ai encore des choses à vous dire sur ce sujet, alors veillez le prochain article smiley

Partager c'est la vie ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *