Appéciez la vie, même sous pression.

 

Que ce soit au bureau ou à la maison, nous avons toujours 1000 choses à faire et nous sommes souvent sous pression : mettre une lessive en route avant de partir, penser à renouveler l’assurance de la voiture ne pas rater ce rendez-vous, être prêt pour une réunion, finir de traiter un dossier impérativement avant le …etc, etc….

la pression, à dose « saine », c’est-à-dire à la juste dose pour vous, peut vous motiver, vous faire vous sentir vivante, active, dynamique.

Comme pour tout, là où ça se gâte, c’est quand vous en avez plus que vous ne pouvez gérer. Malheureusement, il vous est difficile de gérer votre environnement exactement comme vous l’aimeriez, et il peut vous arriver de vous sentir débordée. Surtout si vous avez l’impression que votre famille et (ou ) votre « chef » attendent de vous la perfection 😉

C’est bien pour cela, qu’il est impératif de veiller à un juste équilibre pour ne pas dépasser votre quota perso de pression.

Ce quota est très variable d’une personne à une autre et certaines personnes peuvent avoir besoin d’être sous pression pour aller au bout d’une tâche, alors que d’autres se sentent épuisées et bloquées dans la même situation

Voici quelques éléments pour mieux vous y retrouver et savoir dire stop à temps. (Si, si vous avez le droit ! 😉 ).

Sachez reconnaître d’où vient la pression :

la pression peut venir de l’extérieur

Par exemple, vous pouvez avoir à répondre à des demandes pressantes ou à des exigences de votre famille, de vos collaborateurs,

Ou elle peut venir de l’intérieur :

Vous vous mettez vous-même la pression, de peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas correspondre à l’image que vous pensez qu’on se fait de vous, au rôle que vous avez toujours eu dans la famille ou auprès de vos amis.

Mais dans les deux cas, vous avez la responsabilité de la gérer pour qu’elle soit supportable pour vous.

Dans le premier cas, vous devez apprendre à poser vos limites face aux exigences des autres et à savoir dire non quand c’est nécessaire.

N’oubliez jamais que les autres iront toujours jusqu’où vous les laissez aller. Ils n’ont aucune raison de s’arrêter avant s’ils ne le souhaitent pas.

Dans le second cas, vous avez à apprendre à être vous-même, à ne pas vous conformer à une image imposée qui ne vous convient pas ou plus. Et peut-être à prendre du recul face aux critiques éventuelles. Il s’agit avant tout d’être qui vous êtes vraiment et pas qui les autres veulent que vous soyez.

Vous pouvez aussi avoir en plus, des pressions dans le domaine de votre santé, de vos finances, de vos relations et ce qui se passe dans un domaine de votre vie a forcément des conséquences sur les autres. Cela peut aboutir à une pression insupportable et parfois au burnout.

Le stress vient d’une pression trop forte pour vous que vous n’arrivez plus à gérer.

Adoptez un mode de vie qui vous aide à préserver votre équilibre.

Nourrissez-vous sainement,

sans abuser du sucre qui vous donne un coup de fouet éphémère et qui induit ensuite du stress.

Faites de l’exercice

Ne serait-ce que de la marche pendant 30 minutes chaque fois que vous le pouvez.

Cela va augmentez vos endorphines, vos hormones de la bonne humeur. Vous serez plus serein face aux difficultés inévitables.

Dormez suffisamment :

C’est la nuit, avant minuit surtout, que votre cerveau « fait sa lessive » et élimine ses déchets et toxines 😉 Vous ne porteriez pas le même habit toute une semaine n’est-ce pas ?

Soyez vigilant pour ne pas vous laisser déborder.

Cela est vite arrivé : on n’ose pas refuser une tâche :« je préfère que ce soit vous qui vous en chargiez » flatte notre égo et nous voilà embarquée. On ne peut pas toujours refuser, je sais bien, mais cela nous arrive d’accepter pour faire plaisir ou pour ne pas déplaire et… de regretter après.

Sentez-vous vraiment responsable de votre bien-être n’attendez pas que d’autres le prennent en  charge.

Sachez gérer vos émotions, et prendre du recul quand cela est nécessaire.

Apprenez à être plus conscient du moment où, chez vous, la pression motivante « bascule » en stress nocif et improductif. Vous avez généralement des signaux physiques d’alerte, soyez-y plus attentif. Cela peut-être un mal de tête, des douleurs articulaires, des vertiges ou autre symptôme.

Apprenez à méditer

Pas la peine de vous mettre en lévitation ni de vivre en ermite. La méditation est une pratique simple dont les bénéfices sont reconnus scientifiquement. Cela vous aidera à garder l’équilibre et le juste niveau de pression.

Soyez mieux organisé

Voir clairement ce qui nous attend, nous permet de mieux prévoir nos ressources pour y faire face.

Vous pouvez rester créatif et vous adapter aux situations imprévues d’autant mieux que vos réserves en énergie ne sont pas déjà « brûlées » l’anxiété qui accompagne souvent la confusion.

Augmentez votre estime de vous-même

Cela vous permettra de respecter vos besoins et de les faire respecter par votre entourage.

Ce sont des choses que vous savez sans doute déjà, mais l'important est de les mettre en pratique pour vous offir une vie tout aussi active et riche, mais plus sereine.

Et si vous ne savez pas par où commencer et que vous souhaitez un peu de soutien, vous pouvez bénéficier d'un entretien gratuit  de 45 minutes avec moi.

A très bientôt , et prenez soin de vous!

Partager c'est la vie ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *