abolir la loi de la performance limitée

la loi de performance limitée.

 Bonjour,

Je regardais ce matin, sur le bord de mon balcon, une fourmi transporter une miette de pain faisant dix fois sa taille et je me disais," quelle performance ! en voilà une qui ne se pose pas de question, peu importe l’ampleur de la tâche! "

Et je me disais aussi, « si seulement nous faisions la même chose »

Le problème, c’est que quand nous envisageons ce que nous pourrions faire, nous fonctionnons parfois selon des idées ou des schémas « reçus ».

Si on vous a répété qu’« on n’est pas doué pour les maths dans la famille, » il y a fort à parier que vous ne ferez pas forcément l’effort nécessaire pour réussir dans ce domaine.

Cela nous freine parfois sur le chemin de la réussite. Car nous sommes dirigés par ces programmes inconscients (75% du temps) et nous ne nous en rendons pas compte. Nous finissons par penser que « ce n’est pas pour nous » ou « que nous n’y arriverons jamais ».

Je vous propose aujourd’hui, de vous aider à lutter contre une idée reçue concernant vos capacités. Ne vous méprenez pas. Vous n’allez très certainement pas l’éliminer dès la fin de votre journée après m’avoir lue. Il ne s’agit que d’un point de départ, pour vous montrer la voie et vous aider à mieux comprendre comment cela fonctionne.

Nous pouvons toujours modifier nos croyances limitantes et accroître nos performances, au-delà de ce que nous imaginons.

Nous savons aussi, maintenant, que notre cerveau se développe jusqu’à la fin de la vie, il suffit de le « muscler ».

Voici comment dépasser ce que vous percevez comme vos limites, quel que soit le domaine concerné.

Le principe à retenir, c’est que vous avez toujours les capacités d’atteindre un objectif que vous désirez fortement atteindre, qui vous enthousiasme et vous fait vibrer.

Choisissez quelque chose que vous souhaitez faire, mais que vous n’osez pas entreprendre.

1-Ecoutez ce que vous dit votre « voix off », quand vous y pensez. Si elle vous dit que vous ne pouvez pas y arriver, notez les raisons qu’elle vous donne : « tu n’es pas assez intelligent, fort physiquement, doué etc. … »

Chacune de ces raisons correspond à une croyance limitante qui ne correspond à rien de réel. Vous suivez simplement un programme prédéfini sans votre accord.

Ces raisons sont vos barrières, les limites qui vous empêchent d’aller de l’avant.

Vous connaissez sans doute l’expérience du jeune éléphant qu’on attache par la patte à un arbre. Au bout d’un certain temps, on peut enlever la corde, l’éléphant est » programmé », il ne s’en ira plus.

Il en va de même pour nous. Nous ne remettons pas toujours en question les « cordes » qui nous attachent à une situation qui ne nous convient plus ;

2-Une fois que vous avez pris conscience de certaines façons de vous autolimiter, fixez-vous des objectifs plus ambitieux qui vont au-delà de ces limites. Proposez-vous d’aller juste un peu plus loin. Par exemple, marcher 45 minutes au lieu de 30, même si vous êtes un peu fatigué.     

3-Ressentez profondément le désir de faire de votre mieux.

4-Sentez-vous entièrement responsable de votre réussite. Sentez que vous avez repris le pouvoir. Toutes vos excuses sont fausses, aussi astucieuses soient-elles ! 😉 Quand vous envisagez la possibilité d’accomplir quelque chose, tout ce qui vient après le « mais » vous signale un programme limitant

5-Imaginez-vous ayant déjà réussi.

.6-Notez toutes vos réussites aussi infimes soient-elles et soyez-en fier !

7-Recherchez du soutien si vous en avez besoin.

Parce qu’en tant que coach, je peux vous affirmer qu’avec les croyances justes et le soutien nécessaire, on est toujours capable de progresser et de se dépasser.

Et vous ? pensez-vous avoir une croyance qui vous freine ? Dites-le nous sous cet article. Et rassurez-vous, vous pouvez vous en débarasser.

A votre réussite illimitée !

Catherine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Password Reset
Please enter your e-mail address. You will receive a new password via e-mail.