Comment rester positif même si le ciel vous tombe sur la tête. (part 2))

femme-soucieuse

 

Comment rester positif ?

Nous l’avons vu dans le dernier billet, ce ne sont pas les événements qui nous rendent heureux ou malheureux, mais la façon dont nous les appréhendons et les émotions qu’ils déclenchent chez nous, à causes de nos schémas de pensée.

Alors comment faire pour ne pas nous laisser mener par nos émotions et reprendre les commandes ?

Tout d’abord, vivre fortement vos émotions ne fait pas de vous une personne faible ou lâche. Cela veut seulement dire que vous n’avez pas encore appris à les gérer au mieux de votre intérêt. Vous sentir coupable ne fera qu’ajouter à votre malaise.

Il est beaucoup plus sain d’accepter d’être un moment perturbé, même si c’est désagréable, plutôt que de refouler vos émotions, ce qui ne ferait que les renforcer et les amener à se manifester plus tard, encore plus violemment, jusqu’à causer une maladie grave. Car il faut bien que l’énergie circule. Vous ne pouvez-pas garder indéfiniment une cocotte-minute sous pression au risque de la faire exploser. C’est à cela que sert la soupape.

Quoi faire alors ?

1-Nommez précisément (autant que possible), ce que vous ressentez.

Est-ce de la colère ? De la déception ? Du chagrin ? De la honte ?

2-Accueillez l’émotion quelle qu’elle soit,

Accepter de la vivre sera moins désagréable que d’utiliser une énergie contraire pour la contenir. Laissez-la passer.

3– Changez votre jugement sur l’événement.

De toute façon, cela est. Pour l’instant, c’est comme ça et vos émotions négatives n’y changeront rien. Sachez et sinon persuadez-vous en, que toute situation douloureuse a, comme le dit Richard Bach l’un de mes auteurs favoris, « un cadeau pour vous »  (in Le messie récalcitrant).

Je sais, c’est difficile à croire dans certaines situations. Mais ne vous est-il pas déjà arrivé, comme à moi, de vous lamenter sur un événement pour vous rendre compte qu’en réalité c’était une bénédiction, que vous en avez retiré le plus grand bénéfice. D’ailleurs j’en suis la preuve « vivante », si je puis dire. En effet, si je suis encore là, c’est parce que mes parents, quand j’avais 6 mois ont décidé au dernier moment (et ils en étaient très mécontents) à cause de circonstances imprévues, d’avancer d’un jour leur date de voyage en avion.

Le lendemain, à la date initialement prévue l’avion s’est écrasé et aucun passager n’a survécu. Si, si, je ne vous raconte pas d’histoire.

Ce n’est pas pour autant que j’ai su tout de suite accepter les événements tels qu’ils se présentaient, loin s’en faut, c’est tout un apprentissage. Je continue à apprendre, mais c’est quand même plus facile maintenant.

Alors, cherchez toujours au moins un bénéfice caché, un cadeau secret, juste pour vous, dans chaque événement et sachez le reconnaître. C’est une question de pratique.

Je vous assure que vous verrez petit à petit les choses sous un jour différents et que les aléas de la vie vous seront plus supportables.

Et vous, que faites-vous pour gérer vos émotions ? Dites-le-moi.

Si vous avez des difficultés à le faire seul, au quotidien, vous pouvez trouver de l’aide apprendre à mieux gérer vos émotions et vous changer ainsi la vie. Il y a de nombreux programmes et accompagnements pour vous faciliter les choses et je suis convaincue qu’il y en a un adapté à votre cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Password Reset
Please enter your e-mail address. You will receive a new password via e-mail.