Comment gérer nos tuyaux percés

fuites d'énergie

 

Bonjour 

Aujourd’hui, nous allons parler de tuyaux percés ! 😉

Quand il y a une fuite à un robinet ou à un tuyau, nous remettons souvent à plus tard le fait de nous en occuper. Tous les jours nous nous disons qu’il faut la réparer, mais, comme cela n’est pas

trop gênant, nous trouvons mille choses plus importantes à faire dans l’immédiat.

Cependant, nous avons quelquefois une très mauvaise surprise en recevant notre facture d’eau. La quantité gaspillée est beaucoup plus importante que nous ne le pensions…

 

Dans notre vie quotidienne, nous perdons ainsi beaucoup d’énergie, sans parfois même nous en rendre compte.

 

D'où viennent ces pertes ?

Nous subissons et tolérons des choses qui nous « vident » peu à peu, et que nous pourrions avec un peu d’attention remarquer et réparer »…

Combien de fois vous êtes-vous dit à la fin d’une journée :

Je suis vanné, et pourtant je n’ai rien fait de particulier aujourd’hui » ?…

C’est probablement que vous avez dans un ou plusieurs domaines de votre vie des "tuyaux qui fuient".https://fdata.over-blog.com/pics/smiles/icon_smile.gif

Pour prendre encore un exemple dans le domaine matériel, il se peut que la vision de tous ces fils électriques de vos appareils emmêlés et bien visibles dans votre salle de séjour vous indispose. Ou que vous ayez placé un objet usuel à un endroit qui vous oblige à un effort inutile chaque fois que vous voulez l’utiliser.

Cela déclenche chez vous une émotion négative plus ou moins importante, mais qui se répète sans fin d’où une perte d’énergie inutile.

Dans vos relations vous pouvez aussi subir ,juste par habitude, des comportements que vous pourriez éviter.

Il en va ainsi pour tous les domaines de votre vie.

Un exercice pour comater les fuites

Si vous voulez récupérer une grande partie de cette énergie perdue, voici un exercice de « colmatage » de vos fuites.

Il est à poursuivre pour chacun des domaines importants de votre vie et vous devez y consacrer plusieurs « séances ».


Etape 1 :


Listez 50 choses que vous subissez dans votre vie 

Elles peuvent être légères ou plus lourdes. Vous pouvez vous y prendre à plusieurs fois 😉

 

Vous pourriez par exemple examiner les domaines suivants :

-L’environnement dans lequel vous vivez ou travaillez (aspect matériel)

-Vos relations familiales, amicales, sociales etc..

-Domaine de vos finances.

-Domaine des loisirs.

Listez des nuisances sur lesquelles vous pouvez agir de façon directe ou indirecte.

Etape 2 :

Listez celles qui sont les plus urgentes à régler.

Parfois, nous trouvons un « bénéfice » à garder une nuisance, si nous sentons une trop grande résistance, laissons celle-là pour plus tard. Il n’y a pas à culpabiliser, soyez bienveillant avec vous-même. Pour chaque chose que vous subissez, posez-vous les questions : qu’est-ce que cela me rapporte ? qu’est-ce que cela me coûte ? Quel avantage ai-je à continuer ainsi ?

Etape  3 :

Prenez votre décision de continuer à les subir ou non. 

Les deux sont légitimes, il y a un temps pour chaque chose, vous n'êtes peut-être pas prêt, soit à changer d’habitude, soit à modifier certaines relations.
Certaines nuisances se règleront très vite, d’autres prendront plus de temps.

L’essentiel est de se mettre en action.

Et, pour finir, une phrase à méditer :

 

« Si vous pensez que prendre soin de vous est égoïste, changez d’avis. Si vous ne le faites pas, vous fuyez simplement vos responsabilités. »

Ann Richards

Et quand vous commencerez à prêter attention à tout cela, à récupérer de l’énergie et à vous sentir plus léger, comme libéré, vous verrez que cela en valait la peine.

Qu’en pensez-vous ? 😉 Réppondez-moi ditectement sur mon blog!

Avec attention et soutien !

Partager c'est la vie ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *