Quelle histoire vous racontez-vous ?


 Quelle histoire vous racontez-vous ?

Habituellement, si quelqu'un nous dit  (sur un tout souvent agacé…) : "arrête de te raconter des histoires !", c'est que nous sommes pris en flagrant délit de "rêver debout", de nous faire des illusions. 

C'est pourtant ce que je vais vous proposer aujourd'hui car se raconter une histoire à bon escient, peut être très utile. : vous allez comprendre pourquoi.

Il s'agit, en fait, de vous raconter à nouveau votre histoire, de la façon dont vous aimeriez soit qu'elle se soit déroulée, 

Vous pouvez en effet, refaire l'histoire (la vôtre exclusivement, n'en demandez pas trop quand même !), quand celle que vous avez vécu ne vous plaît pas.

Vous ne vous en doutiez peut-être pas, mais vous avez dans votre cerveau, une machine à remonter le temps et vous pouvez même modifier le cours des événements …si, si, vous allez voir… et vous allez vous en servir !

Supposons que vous ayez commis une erreur, vous avez raté un oral de concours, un rendez-vous d'affaires s'est mal passé, Vous vous êtes mal conduit à l'égard de quelqu'un et vous le regrettez ?

Dans ces cas-là, nous avons tendance à nous mettre à "ruminer" : notre petit démon perso prend un malin plaisir à nous répéter "et si  tu avais dit (fait) comme ci, ou comme ça….! et si tu n'avais pas ….!  et si tu avais su ! ..et pourquoi tu n'as pas …?.

Alors, je vous propose de gérer les choses d'une autre façon:

1– Rappelez-vous

Vous pouvez fermer les yeux (ou pas…) et vous remémorer la scène. Replantez surtout le décor de la façon la plus précise possible. Où êtes-vous ? avec qui ? que voyez-vous ? rappelez-vous les couleurs, les bruits, les sensations. Regardez-vous agir et  parler. Que dites-vous ? Rappelez-vous une dernière fois la scène en ressentant une dernière fois ce sentiment, cette émotion désagréables provoqués par la situation.

2-Faites un nouveau film

Ensuite, vous allez vous faire mentalement un petit film, un clip video, qui racontera cette scène, mais "revisitée". Vous allez raconter l'histoire à nouveau, le décor sera le même, les personnages seront les mêmes, mais vous allez inventer un nouveau scénario, celui qui vous convient mieux et qui vous permettra de vous sentir satisfait. Vous changerez les dialogues, peut-être, ou votre façon d'agir, à vous de voir ce qu'il vous plaît de faire.

Vous ne vous autoriserez plus à penser à l'autre scénario, il n'existe plus. Détruisez le film en pensée, jetez-le, brûlez-le, ou trouvez autre chose. A vous de choisir, tout est envisageable ! 😊

3-Racontez-vous toujours la "bonne" histoire

A partir de maintenant, chaque fois que vous y pensez, repassez-vous le bon film, racontez-vous la bonne histoire.

Votre subconscient ne fait aucune différence entre l'imaginaire et la réalité il est particulièrement sensible aux images et aux sensations. Vous communiquez ainsi avec lui. Il vous permettra de vivre comme si c'était la « bonne » histoire qui s'était passée au lieu de faire tourner en fond d'écran une image qui vous pourrit la vie.

"Ça a l'air si simple, 'me direz-vous, "si seulement…."  Oui, c'est simple, alors pourquoi ne pas essayer ?

Attention, je ne vous parle pas ici de traumatismes lourds qui exigent d'autres traitement. Ce n'est pas de la thérapie. C'est juste une façon d'utiliser à notre avantage, notre capacité à diriger notre subconscient pour qu'il nous aide à nous sentir bien au lieu de nous empêcher d'avancer.

Ce n'est là qu'un petit truc parmi d'autres, et il ne vous conviendra peut-être pas, mais vous pouvez l'utiliser sans risque aussi souvent que vous le désirez. Cela vous prendra juste disons… 10 minutes ?  de votre temps.

Si vous avez aimé cet article, laissez-moi un commentaire, ou si vous avez une question, posez-là moi, et je vous répondrai. smiley

 

Partager c'est la vie ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *