Comment être sûr de ne pas trop risquer en se lançant dans un projet

Il y a quelque temps, je vous demandais ce qui vous empêchait pour certains(es) de passer à l’action.

J’ai reçu de nombreuses réponses et je vous en remercie encore !

La première façon de vous aider est, je crois, de vous répondre tout simplement.

J’ai regroupé vos réponses sous plusieurs rubriques.

Aujourd’hui, je vais vous parler de la peur de prendre un trop grand risque et de « tout perdre » quand on se lance dans un nouveau projet.

Cette peur est fréquente. Elle est normale, et au fond, salutaire !

En effet, démarrer un projet ne signifie pas se lancer du jour au lendemain dans une activité qui, à priori vous plaît, sans y avoir suffisamment réfléchi.

Toute action comporte un risque.

Je dis souvent d’écouter son cœur et je le répète.

Mais écouter son cœur vous donne la direction, le cap vers lequel vous diriger.

Ensuite, pour définir la faisabilité du projet et la stratégie à adopter, vous utilisez votre cerveau.

Bien sûr, si vous êtes paralysé(e) par la peur de perdre tout ce que vous avez, vous ne pouvez pas réfléchir sainement ! 😉

Mais est-ce vraiment la réalité ?

Risquez-vous vraiment de tout perdre ?

Si vous avez au fond de vous un projet qui vous tient vraiment à cœur, cela vaut la peine d’y penser.

1-C’est la phase de réflexion

Le fait d’y penser en détails ne vous fait prendre aucun risque .

Vous n’avez jamais un pistolet sur la tempe et cela dépend uniquement de vous, à chaque instant, de continuer ou pas.

Vous devez vous documenter, regarder ce qui se fait dans ce domaine.

Vous devez vous renseigner sur d’éventuelles démarches administratives.

Il est important de bien déterminer ce que vous souhaitez faire.

Vous devez aussi vous demander ce que cela pourrait changer dans votre vie.

Ce que vous êtes prêt(e) à changer, ce que vous ne voulez absolument pas changer.

Si vous devez effectuer des changements absolument nécessaires à la poursuite du projet et que vous ne souhaitez absolument pas effectuer ces changements, il faut y réfléchir à nouveau ou abandonner le projet.

C’est un élément capital pour la réussite de votre projet.

Si vous vous rendez compte que ce projet implique certaines obligations auxquelles vous n’aviez pas pensé, et que cela implique d’autres personnes de votre entourage, il faut en discuter avec elles pour trouver des solutions acceptables pour tout le monde.

Par exemple, si ce projet risque de remettre en cause votre organisation familiale et vos horaires, il faut y réfléchir ensemble, avant de poursuivre.

Autrement vous risquez de vous retrouver dans des situations très difficiles à gérer et qui risquent de bloquer votre projet.

Ensuite, quand vous avez bien tout pesé, si vous souhaitez encore vous lancer, vous passez à la deuxième étape.

2-C’est la phase de planification

Vous définissez clairement vos objectifs.

Vous définissez une stratégie (comment vous allez les atteindre).

Vous définissez un plan d’action.

Vous chiffrez le budget dont vous avez besoin.

NB : Rappelez-vous que vous avez beaucoup de ressources gratuites sur internet et que vous pouvez débuter à peu de frais.

Rapprochez-vous d’un groupe de personnes qui ont la même activité.

Jusqu’à présent, cela ne vous a pas coûté un sou. 😊

Quand tout cela est parfaitement clair pour vous, vous pouvez passer à l’action.

3- C’est la phase du passage à l’action

Si cela vous fait peur, commencez doucement, faites de petits pas.

Petit à petit, vous prendrez confiance en vous.

Vous rectifierez votre trajectoire si c’est nécessaire.

Mais n’oubliez surtout pas que quel que soit votre projet, il faut prendre en compte le facteur temps.

Les résultats prennent généralement plus de temps qu’on ne l’imagine .

Les qualités essentielles à développer sont la constance et la persévérance.

Veillez à votre entourage

Entourez-vous de personnes qui vous soutiendront dans votre projet et qui ne vous décourageront pas.

Au début, ne parlez pas de votre projet.

Choisissez bien les personnes à qui vous en parlez.

Et attendez d’avoir une vision bien claire de votre projet pour les rassurer sur le fait que vous savez où vous allez.

Ne restez pas seul(e) dans votre coin. Trouvez des personnes avec qui échanger.

Des personnes qui ont accompli un projet ou qui sont en train de se préparer à le faire

C’est pour cela que j’aime tant le coaching de groupe. Il se crée une dynamique unique qui entraîne tout le groupe et permet de dépasser ses peurs.

Il est toujours utile de confronter ses projets à un regard neutre, extérieur et bienveillant.

Si vous avez peur de tout perdre en vous lançant, prenez rendez-vous pour une session stratégique gratuite.

Cela vous permettra de mieux savoir où vous en êtes et si vous pouvez vraiment vous lancer. 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Password Reset
Please enter your e-mail address. You will receive a new password via e-mail.